Skip to content
Appel à objets Répondre ici

Documentez la pandémie

Témoignages Quel objet représente votre confinement?

Question diffusée du 7 au 14 mai 2020

On l’a dit plusieurs fois: nous vivons un moment historique! Et qui dit «histoire», dit «Musée». Un jour, la pandémie sera sans doute présentée dans nos salles, à travers les objets qui nous auront marqués. Cette semaine, on vous invite à nous proposer un objet qui pourrait se retrouver dans cette exposition, photo et récit à l’appui!


Témoignage d'Alissia

9 ans, Chambly

Mon objet durant le confinement est ma Nintendo Switch, car c’est divertissant de jouer à Just Dance quand tu n’as rien à faire.


Témoignage de Camille

26 ans, Québec

Ma théière! Je passe beaucoup de temps à déguster différents thés achetés en ligne (…)


Témoignage de Chantale

40 ans, Québec

On comble le temps… casse-tête, café, vino et chat!


Témoignage de Loïc

34 ans, Montréal

Mon balai. Depuis le confinement, je suis devenu un véritable maniaque. Cloisonné dans mon espace domestique, le moindre tas de poussière, la moindre miette sautent à mes yeux.

Je saisis chaque opportunité –le chargement d’une page web qui s’éternise, le café qui coule, le besoin d’une pause– pour partir à la chasse à la saleté.

Est-ce que je pollue plus parce que je suis en permanence chez moi? Ou ma perception de mon environnement quotidien s’est vue transformée? Probablement les deux. Je vous laisse, je dois aller balayer.


Témoignage de Karine

42 ans, Paris, France

J’aimerais dire que l’objet qui représente le mieux mon confinement est un jeu de société qui a animé mes soirées, un livre qui m’a complètement bouleversée ou encore la table qui a accueilli nos longs et délicieux repas. Toutefois, ce serait mentir… Car le principal objet demeure… mon ordinateur! (…)

Bien plus qu’un objet, il brise l’isolement. Il est source de communication.

Bref, sans lui, la vie en confinement nous serait apparue bien triste… Moi qui pourtant trouvais qu’il prenait trop de place dans nos vies au cours des dernières années. Je crois que j’ai maintenant fait la paix avec lui!


Témoignage d'Ophélie

26 ans, Montréal

Les objets qui représentent mon confinement sont les aiguilles à tricoter et la laine.

Le tricot fait partie de mon quotidien depuis 8 ans et m’aide énormément dans les circonstances actuelles.

C’est une activité qui, à la base, amène à l’appréciation de la lenteur. Je mettrai environ 40 heures à réaliser le chandail photographié, et je sais déjà que je vais l’aimer et que j’en prendrai soin pendant des années! J’ai la chance de pouvoir continuer de travailler en ce moment; j’occupe un poste de vendeuse dans une boutique de laine qui est aussi une école de tricot et un salon de thé. Bien que toutes nos activités se déroulent maintenant en ligne, certaines personnes appellent à la boutique non seulement pour avoir des conseils sur les produits et leurs projets en cours, mais aussi pour prendre des nouvelles et parler de tout et de rien. J’ai plus que hâte de pouvoir retrouver ces magnifiques humaines issues de plusieurs générations qui forment la communauté des tricoteuses!


Témoignage de Gabriel

27 ans, Saint-Hyacinthe

Mes choix difficiles…


Témoignage de Natacha

46 ans, Montréal

Le masque est sans aucun doute devenu l’incontournable de 2020. J’essaie donc d’apprendre à Concetta à le porter …


Témoignage de Manon

41 ans, Sherbrooke

Nos souliers de randonnée! Un baume pour la santé mentale!


Témoignage de Suzanne

53 ans, Richelieu

J’ai le temps de lire les histoires de mes auteurs préférés. J’ai imaginé des personnages et des lieux qui m’ont fait oublier le confinement. Les livres sont fantastiques et merveilleux. Ils nous apaisent et ils nous font rêver.


Témoignage de Marie-Josée

50 ans, Lachute

Petits plats préparés pour Hubert, papa et papi de 87 ans, confiné résiliant, mais pas cuisinier!


Témoignage de Marcel

67 ans, Terrebonne

Une pancarte fabriquée avec mes petits-enfants représentant l’arc-en-ciel qui nous suggère que «ça va bien aller».


Témoignage de Michel

85 ans, Québec

Comme beaucoup de gens durant la pandémie, mon amie et moi nous sommes mis à la fabrication de pain. (…)

Mes meilleurs pains ont été partagés avec nos voisins d’en face qui s’occupent de faire l’épicerie à notre place.

Mais on s’en garde aussi pour nous! Je ne sais pas si nous allons continuer longtemps après la pandémie, mais en attendant, on s’amuse. À 85 ans, durant une pandémie où on est confinés à la maison, c’est une bonne manière de se divertir… et de se nourrir!


Témoignage de Michèle

61 ans, Saint-Léonard-de-Portneuf

Mon incontournable sac tendance d’avril 2020, «kit de survie» pour mes sorties à l’épicerie et à la pharmacie: lingettes désinfectantes, gants de chirurgien, masques…


Témoignage de Michel

60 ans, Québec

Définitivement, la cafetière. Celle qui est indispensable au télétravail, remonte le moral, prévient les siestes inopinées, assure de salutaires pauses, aide à avoir les idées claires et à penser le post-confinement…


Témoignage de Chantal

57 ans, Mont-Laurier

Mon frère m’a fait parvenir cette photo que je voulais partager avec vous. Chez moi et dans plusieurs familles soucieuses de leur santé, il y a une table remplie de produits sanitaires pour combattre le virus de la COVID-19.

Une initiative du

Avec la collaboration de