Skip to content
Qui sont les héros de votre entourage? Répondre ici

Témoignages Comment ça va, le télétravail ?

Question diffusée du 4 au 11 juin 2020

Le travail à la maison est là pour rester. Plus encore: il paraît que les employés y prennent goût. Travailleurs confinés, qu'en pensez-vous? Est-ce que vos collègues vous manquent? Avez-vous du mal à vous concentrer les jours où le soleil est au rendez-vous? Avez-vous mal au dos à force de travailler à la table de la cuisine? Racontez-nous comment va le télétravail en période estivale. Profitez-en pour nous envoyer une photo de votre installation maison!


Témoignage de Marie-Michèle

34 ans, Montréal

Cela va bientôt faire neuf semaines que je suis en télétravail. Je vis seule et j’avoue que pour moi, le télétravail, c’est pas mon premier choix.

Je m’ennuie beaucoup de l’ambiance de mon lieu de travail et de la routine que j’avais lors de mes déplacements.

J’utilise les transports en commun normalement et j’aimais ce moment de décrochage complet. De plus, le télétravail a apporté un énorme changement dans mon horaire. Avant, je travaillais de soir et là, je suis de jour… une chance que mon bureau est maintenant à cinq secondes de mon lit! Bref, j’ai très hâte de retourner au bureau! Probablement pas avant janvier 2021, malheureusement! Une chance que nos gestionnaires sont là pour nous. Beaucoup d’initiatives: dîner de famille virtuel, cours de yoga, concours et envoi de surprises par la poste sont entre autres mis en place!


Témoignage d'Ana-Laura

46 ans, Québec

Le télétravail se passe très bien! Nous sommes bien connectés, les outils collaboratifs sont efficaces et les collègues sont de bonne humeur. Mais on s’ennuie. On s’ennuie de se voir, de dîner à notre table verte d’équipe, de jaser de tout et de rien. Et on s’ennuie de notre magnifique lieu de travail.

Alors on a organisé un pique-nique à deux mètres. Vous dire comme ça nous a fait du bien!


Témoignage de Jeanne

45 ans, St-Jérôme

Pas si mal en fait! Mais il a fallu revoir ma position de travail! Je suis chanceuse, car j’ai un bureau à la maison. Donc, je peux sortir de la pièce et retourner dans ma vie personnelle.

Faisant partie des personnes qui passent trois heures par jour dans le trafic, le télétravail m’a redonné ma vie!

Je peux prendre le temps de faire le souper, de faire de l’exercice, de passer du temps en famille, de prendre du temps pour moi aussi. La course folle, métro, boulot, dodo, c’est fini!


Témoignage de Marie-Claude

42 ans, Québec

Le télétravail a été pour moi une révélation. Ça a pris un bon deux-trois semaines d’adaptation au niveau des horaires avec les enfants et mon conjoint, mais côté confort, on est ailleurs.

Moins de maux de dos et surtout un environnement plus contrôlé et moins poussiéreux. L’air climatisé a été installé au début du printemps, on a fait quelques petits travaux toujours en cours à l’extérieur pour améliorer notre environnement et surtout, il y a toujours des fleurs ou des plantes pour égayer. Côté installation, on y va selon les besoins de la journée: un coin tranquille est privilégié pour les rencontres vidéo, l’extérieur lorsqu’il fait trop beau, l’empilade de livres de cuisine sous l’écran pour les longues périodes de rédaction et le divan pour changer d’air un peu et passer un peu plus de temps avec les enfants. Bien que je m’ennuie des mimiques et des envolées de mes collègues, je souhaite continuer à pouvoir travailler de la maison encore souvent lors d’un éventuel retour à la normalité.


Témoignage d'Andrée

57 ans, Stoneham

Honnêtement, je ne pensais pas vivre une telle histoire dans ma vie, mais j’ai eu une baisse de moral après un mois de confinement. Je me suis vu du jour au lendemain en télétravail à la maison à partir du 20 mars. Mon conjoint continuait à travailler, mais à temps réduit. La difficulté a été de m’adapter aux nouvelles façons de fonctionner en télétravail. La seule satisfaction que j’y trouvais était d’éliminer le trafic de la route pour aller travailler. Ma difficulté était de garder le contact avec ma gestionnaire et mes collègues. Il a fallu une mise au point avec ma gestionnaire et un coéquipier. Comme on dit souvent, on s’est ouvert les tripes, et on a versé des larmes, et ça a vraiment fait du bien.

Je me sentais délaissée et je ne retrouvais plus ma place, quel était mon rôle au sein de mon travail.

Cette mise au point à permis a ma gestionnaire de réaliser que l’on avait besoin l’une de l’autre. Depuis, ça va vraiment mieux et la confiance est revenue.


Témoignage de Nadine

46 ans, Québec

Le télétravail est inéquitable. Tous ne sont pas devant le même confort. Nous sommes une famille de quatre personnes vivant dans un cinq et demie, avec une cour commune pour tout notre bloc appartement. Alors la négociation des espaces est complexe. Je travaille dans la chambre des enfants sur leur petit bureau de travail. Ce n’est pas le grand confort. Mon conjoint travaille dans le salon sur l’ordinateur familial, ou parfois sur sa tablette (il peut aller dans une autre pièce). Les enfants nous sollicitent pour jouer. Ils sont tannés que maman et papa soient en vidéoconférence. D’ailleurs, ils sont devenus suffisamment familiers avec cela pour se pointer dans l’écran, faire des grimaces et saluer les collègues…

On envisage les chaleurs de l’été avec terreur. Comment distraire les enfants lorsqu’il fera chaud, tout en travaillant?

Nous envisageons l’achat d’un climatiseur, pour nous permettre un minimum de confort. J’essaie de modifier mon horaire pour passer quelques heures par jour avec les enfants à jouer, aller dehors. Mais alors, je dois compenser le soir, tôt le matin et la fin de semaine. C’est lourd, mais il faut croire que nous avons trouvé un certain rythme de croisière. Je m’inquiète de l’impact de tout cela sur mes enfants (privation d’amis et d’activités). Pour ma part, je m’ennuie de discuter avec mes collègues. C’est toute la partie informelle et spontanée qui est la plus manquante. Les choses plus humaines, émotives, tout aussi importantes, se partagent bien mal en vidéoconférence.


Témoignage de Nathalie

53 ans, Québec

Moi j’adorrrrre le télétravail. J’ai enfin trouvé un équilibre entre travail et vie personnelle. Je ne voudrais plus revenir en arrière. J’aurais l’impression de me déplacer au bureau pour rien. Il faudra qu’on me prouve que ma présence physique est essentielle et constitue une valeur ajoutée pour que j’accepte de me déplacer. Je peux TOUT faire de la maison. Et que dire du temps qu’on gagne à ne plus se rendre au boulot. Avant la pandémie, je me demandais souvent comment j’allais tenir jusqu’à la retraite (encore 11 ans). Eh bien, je pense que le télétravail est la solution idéale.


Témoignage de Chantale

45 ans, Saguenay

Personnellement, j’adore! En tant que travailleur autonome, je travaille régulièrement depuis la maison et ce, depuis plusieurs années. Mon installation est donc assez confortable et bien adaptée, ce qui n’est sans doute pas le cas pour tous. Les nouvelles plateformes collaboratives me permettent de me sentir pleinement en contact avec mes collègues, mieux, en fait, que quand j’étais la seule à être à distance! J’aime les défis qu’apporte cette situation, et qui me donnent l’opportunité de développer certains aspects de ma personnalité jusqu’alors sous-utilisés: humour, force de motivation, aptitudes à l’animation, élément liant d’une équipe. Oui, j’adore! 🙂


Témoignage de Caroline

47 ans, Québec

Après un bref séjour sur la table de cuisine, je me suis installée devant la vitrine du salon. La chose qui m’a vraiment frappée en tout début de pandémie, c’était le nombre impressionnant de personnes qui sortaient marcher dans la rue en plein après-midi de semaine, des voisins qui étaient probablement sur le chômage et que je n’avais jamais vus! Pour ma part, je vais au bureau quelques fois par semaine, retrouver avec grand plaisir mes collègues de travail, et je reviens devant ma vitrine en me disant que j’ai bien hâte de retourner au bureau à plein temps!

Une initiative du

Avec la collaboration de